Le Guerriers de l’État d’or sont dans une belle position. Après Victoire 109-100 de dimanche au dessus de Dallas Mavericksles Warriors détiennent une avance de 3-0 lors de la finale de la Conférence Ouest.

À ce jour, 146 équipes ont pris une avance de 3-0 dans une série NBA des sept meilleures. Ces 146 équipes ont remporté les 146 fois.

J’aime les chances des Warriors.

Mais avant de passer au match 4 et à un balayage potentiel, notons les bons gars qui ont mené les Dubs à la victoire sur un territoire hostile. Comme toujours, nous évaluerons la pondération en fonction de nos attentes vis-à-vis de chaque joueur.

Remarque : Le pourcentage de tirs réels (TS) moyen de la ligue était de 56,6 % cette année.

Vert Draymond

37 minutes, 10 points, 5 rebonds, 5 passes décisives, 2 interceptions, 1 contre, 3 revirements, 4 fautes, 5 tirs en 10, 50,0 % TS, +19

J’ai été très critique à l’égard de Green pour sa performance dans le match 2, lorsqu’il s’est débattu aux deux extrémités du terrain, qu’il était constamment en faute et, franchement, qu’il a eu de la chance de ne pas être expulsé.

Je ne critique pas cette performance. Parce que cette performance était très bonne.

La défense de Green a été sensationnelle lors de la victoire du match 3, car il était partout sur le terrain, jouant le rôle de perturbateur et de rover de manière absolument brillante.

Il était agressif offensivement, ce qui est énorme pour les Warriors avec ou sans score efficace.

Et il était le moteur émotionnel de l’équipe, comme il l’a toujours été quand ils sont à leur meilleur. Il criait. Il parlait de détritus. Il a été viré.

C’était Dray, et il était génial.

Note : A-

André Wiggins

40 minutes, 27 points, 11 rebonds, 3 passes décisives, 4 fautes, 11 en 20 tirs, 1 en 5 3, 4 en 5 lancers francs, 60,8% TS, +22

Oubliez le sommet en carrière des points en séries éliminatoires. Oubliez le double-double très impressionnant et l’élite qui rebondit dans un match où les Dubs ont complètement dominé Dallas sur la vitre. Oubliez le trio de passes décisives et l’absence de revirements. Oubliez l’efficacité, dont les Warriors prendront neuf jours sur sept.

Aux fins de la notation, ces choses n’ont pas d’importance, car si vous faites ce qui suit dans une victoire, vous obtenez une note parfaite.

Les autres trucs étaient vraiment géniaux aussi, cependant.

Note : A+

Bonus d’après-match : Dirigé l’équipe en plus / moins et des vies prises.

Kevon Looney

29 minutes, 9 points, 12 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception, 1 revirement, 3 fautes, tir 3 en 4, lancers francs 3 en 4, 78,1% TS, +5

Pour le deuxième match consécutif, Looney a récolté 12 rebonds. Et, pour le deuxième match consécutif, il a réalisé une performance de rebond unilatérale, alors que les Warriors battaient les Mavs sur la vitre 47-33.

Les Mavs n’ont pas de réponse pour Looney et… écoutez, j’aime écrire cette phrase autant que vous aimez la lire.

Note : A

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux rebonds.

Steph Curry

39 minutes, 31 points, 5 rebonds, 11 passes décisives, 3 revirements, 5 fautes, 10 pour 20 tirs, 5 pour 10 trois, 6 pour 6 lancers francs, 68,5% TS, +19

La gravité de Curry continue d’être l’une des choses les plus fascinantes de la NBA. En plus des 11 passes décisives qu’il a récoltées – un nombre énorme – il y a eu d’innombrables jeux où les coéquipiers ont eu des regards grands ouverts parce que Dallas accordait toute son attention à Steph.

Et au moment où il a eu un peu de répit – soit à cause d’un manquement défensif, soit parce qu’il a forcé le problème – il a fait payer les Mavs.

Juste une performance de superstar de bout en bout et une classe de maître sur la façon de manipuler une défense pour obtenir ce que vous voulez.

Note : A

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux points et aux aides.

Klay Thompson

39 minutes, 19 points, 7 rebonds, 3 passes décisives, 2 fautes, 6 en 18 tirs, 3 en 10 trois, 4 en 4 lancers francs, 48,1% TS, +13

Klay a vraiment eu du mal à trouver son coup dans ce jeu, même si je pensais que la sélection de coups était plutôt agréable. Les coups ne tombaient tout simplement pas.

Il a cependant fait d’énormes tirs sur le tronçon, et il avait l’impression qu’il essayait de s’assurer que les Warriors pourraient terminer la série le plus rapidement possible afin qu’il puisse se reposer avant une dernière poussée vers un titre.

Après un match défensif décevant vendredi, Thompson avait l’air vraiment bon en défense dans ce match, et il a fait les petites choses, jouant 39 minutes sans revirement et engloutissant quelques planches.

Il avait l’air bien, le tir n’est tout simplement pas tombé.

Catégorie B-

Otto Porter Jr.

7 minutes, 2 points, 1 rebond, tir 1 pour 2, 50,0% TS, -8

Porter a quitté le match au deuxième quart-temps en raison d’un problème au pied … le autre pied, pas celui qui l’a écarté contre Memphis.

Il a été sensationnel ces séries éliminatoires, et les Warriors ont vraiment besoin de lui pour revenir sur le terrain.

Niveau : Inquiet

Juan Toscano-Anderson

5 minutes, 0 point, 1 chiffre d’affaires, -7

À l’exception des apparitions de possession défensive d’une seconde, il s’agissait du premier temps sans ordures de JTA lors de ces séries éliminatoires. Les Dubs ont dû creuser profondément sur le banc avec Porter, Andre Iguodala et Gary Payton II mis à l’écart, et Damion Lee jouant mal vendredi.

JTA a donc fait appeler son numéro, et même s’il n’a pas fait grand-chose, c’était bien de le voir là-bas.

Note : C+

Jordan Poole

28 minutes, 10 points, 5 rebonds, 1 passe décisive, 2 interceptions, 2 revirements, 4 fautes, tir 2 en 4, 2 en 4 à trois, 4 en 4 lancers francs, 86,8% TS, -6

Bien que je préfère les jeux où Poole brûle les filets, c’était vraiment amusant de le voir avoir un jeu à faible score sur une efficacité élevée. Il a montré une retenue vraiment impressionnante.

Il a un talent impie et apprend les meilleures façons de choisir ses places, tout en comprenant quand s’en remettre à ses coéquipiers.

Il a également bien fait beaucoup d’autres choses dans ce jeu, et il obtient un coup de pouce pour avoir tiré le poignard à la fin du match.

Catégorie B

Moïse Moody

16 minutes, 1 point, 1 rebond, 1 passe décisive, 1 faute, 0 pour 3 tirs, 0 pour 3 trois, 1 pour 2 lancers francs, 12,9% TS, -12

Moody obtient les minutes de Lee, et bien que cela ait très bien fonctionné dans la seconde moitié du match 2, cela n’a pas particulièrement fonctionné dans le match 3.

Toujours en train de faire du bon travail en évitant les mauvaises erreurs, et c’est un témoignage de la recrue que Steve Kerr lui a fait confiance pour défendre Luka Dončić. Mais pas une performance particulièrement forte.

Note : C+

Bonus d’après-match : Le pire plus/moins de l’équipe.

Les DNP du dimanche : Nemanja Bjelica, Jonathan Kuminga, Damion Lee

Les inactifs du dimanche : André Iguodala, Gary Payton II, James Wiseman

Leave a Reply

Your email address will not be published.