Boom.

Et juste comme ça, le Guerriers de l’État d’or sont de retour en finale de la Conférence Ouest pour la sixième fois en huit ans.

Ce n’était pas joli. C’était souvent moche. Mais les Dubs ont quand même fermé la porte avec emphasebattant le Grizzlies de Memphis 110-96 dans le match 6 pour passer à autre chose.

Les revirements donneront des cauchemars au personnel d’entraîneurs, mais pour l’instant, nous célébrons le match 6 de Klay, l’héroïsme de Kevon Looney et l’éclat d’Andrew Wiggins.

Et nous notons les joueurs, en tenant compte de nos attentes envers chacun.

Remarque : le pourcentage de tirs réels (TS) moyen de la ligue cette saison était de 56,6 %

Vert Draymond

39 minutes, 14 points, 15 rebonds, 8 passes décisives, 1 interception, 4 revirements, 4 fautes, 6 en 14 tirs, 0 en 3 trois, 2 en 2 lancers francs, 47,0% TS, +19

Ce n’était pas une performance de score efficace, mais c’est toujours agréable de voir Green marquer à deux chiffres. Tout semble mieux fonctionner quand il est prêt à tirer et quand il est prêt à attaquer.

Les revirements étaient épouvantables – il avait l’impression d’en avoir sept ou huit. Et la défense sur le ballon n’était pas aussi bonne que ce à quoi nous nous attendions. Mais Dray est toujours l’un des meilleurs joueurs vivants et mérite d’énormes accessoires pour sa sortie de rebond.

Catégorie B

Bonus d’après-match : A mené l’équipe en passes décisives.

André Wiggins

41 minutes, 18 points, 11 rebonds, 1 interception, 3 contres, 2 fautes, 2 revirements, 7 en 16 tirs, 3 en 5 3, 1 en 2 lancers francs, 53,3% TS, +20

Comme tant de Warriors, ce n’était pas une bonne première mi-temps pour Wiggins. Mais la seconde mi-temps a été l’un des meilleurs matchs de basket qu’il ait jamais joué.

Il a frappé de nombreux gros coups et avait une série de possessions où il a pris le ballon.

Sa défense était phénoménale et il était partout sur la vitre. Si ces notes n’étaient que de deuxième mi-temps, il serait un A + facile.

Pourtant, si c’est…

Note : A

Bonus d’après-match : A dirigé l’équipe en plus / moins.

Kevon Looney

35 minutes, 4 points, 22 rebonds, 5 passes décisives, 1 contre, 2 virages, 4 fautes, tir 2 en 7, 28,6% TS, +10

Avant de féliciter Looney pour ses performances exceptionnelles, nous devons féliciter Green et Steph Curry pour avoir dénoncé l’insistance bizarre du personnel d’entraîneurs à lancer des joueurs qu’ils ne veulent pas réellement jouer, comme ils l’ont fait avec Jonathan Kuminga dans les matchs 4 et 5.

Steven Adams a mené les Grizzlies avec 10 rebonds. Looney avait 11 attaque rebondit. C’était un animal, et la principale raison pour laquelle les Dubs ont eu 70 (70 !!!) rebonds dans ce match.

Looney était une force. Et même si son score n’était pas fort, il a fait beaucoup pour faciliter l’attaque. Étant donné que son rôle a changé de nuit en nuit, on ne peut pas en dire assez sur le travail qu’il a fait, revenir dans la formation de départ, jouer 35 minutes et dominer la peinture.

Note : A+

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux rebonds.

Steph Curry

40 minutes, 29 points, 7 rebonds, 5 passes décisives, 1 interception, 2 blocs, 3 revirements, 3 fautes, 10 pour 27 tirs, 6 pour 17 trois, 3 pour 4 lancers francs, 50,4% TS, +16

Curry a été très gentil avec les Grizzlies après le match. Il a embrassé Ja Morant et Dillon Brooks. Il a parlé avec enthousiasme aux médias de Morant et à l’avenir de l’organisation. Il a dit qu’il appréciait leur mesquinerie.

Ce qu’il n’a pas dit, c’est à quel point il sera heureux de les avoir dans le rétroviseur. Memphis joue Curry mieux que n’importe quelle équipe de la NBA, et cela a de nouveau été affiché vendredi. Curry n’a tout simplement pas pu le faire fonctionner pendant trois trimestres et demi. Quand il a finalement trouvé son tir, les seaux ont commencé à couler et il a rangé le jeu.

Mais ce n’était pas un très bon match pour lui. Vous savez, par ses normes exorbitantes. Au tour suivant. Je ne voudrais pas être le mec qui le défendra en finale de conférence.

Note : C

Klay Thompson

42 minutes, 30 points, 8 rebonds, 2 passes décisives, 3 contres, 3 virages, 2 fautes, 11 en 22 tirs, 8 en 14 trois, 68,2% TS, +14

Je veux donner à Klay un A + pour son travail sur les réseaux sociaux effectué depuis le vestiaire d’après-match.

Quelle icône.

Mais le jeu mérite aussi un A+. Était-ce le meilleur match de Klay, statistiquement parlant ? Même pas proche. Mais quand les Warriors retournaient le ballon comme s’il se démodait et se faisaient enfermer par Memphis, Klay a lancé des coups. Et quand ils ont commencé à se forger une avance, Klay a lancé des coups. Et quand ils ont commencé à ranger le jeu, Klay a lancé des coups.

C’était un jeu qui nécessitait un dur, dur, DIFFICILE performance, et Klay l’a livrée.

Jeu 6 Klay pour toujours.

Note : A+

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux points.

Nemanja Bjelica

8 minutes, 0 point, 2 rebonds, 2 passes décisives, 1 faute, 0 pour 1 tir, 0 pour 1 trois, 0,0% TS, -2

Bjeli n’a pas eu beaucoup de temps de jeu, mais je pense qu’il s’en est plutôt bien sorti. Il a écrasé le verre plus que ses chiffres ne le suggèrent et a fait des choses décentes en attaque.

Catégorie B

Damion Lee

11 minutes, 3 points, 2 rebonds, 1 revirement, 1 faute, tir 1 pour 2, 1 pour 2 trois, 75,0% TS, -4

Lee devait jouer un rôle dans ce match avec toutes les blessures accumulées par les Dubs. Il tenait bon, mais n’avait pas l’air particulièrement bien. Il a eu un très mauvais chiffre d’affaires, mais là encore, qui n’en a pas eu ?

Catégorie B-

Bonus d’après-match : Le pire plus/moins de l’équipe.

Jordan Poole

24 minutes, 12 points, 3 rebonds, 2 passes décisives, 1 contre, 2 revirements, 4 tirs en 15, 2 en 11 trois, 2 en 3 lancers francs, 36,8% TS, -3

Poole sera également très, très heureux de ne plus avoir à affronter les Grizzlies avant la saison prochaine. Il s’est un peu enfermé dans cette série, et vendredi n’a pas fait exception. Il a ajouté au chippiness, ce qui était amusant, mais n’a pas ajouté grand-chose sur le terrain.

Beaucoup de seaux manqués, quelques mauvaises décisions de tir et pas trop de contrôle.

Note : D+

Les DNP du vendredi : Jonathan Kuminga, Moses Moody, Juan Toscano-Anderson

Les inactifs du vendredi : André Iguodala, Gary Payton II, Otto Porter Jr., James Wiseman

Leave a Reply

Your email address will not be published.