Un squelette enflammé attaque alors que je manie une épée dans Hands Of Necromancy.

Capture d’écran: Équipe HON / Kotaku

Dans l’ambiance d’un FPS de style rétro, j’ai fouillé les nouvelles versions sur Steam, et j’en ai piqué quelques-unes, sans vraiment cliquer. Jusqu’à ce que je frond Mains de nécromancieet alors joué tout le week-end. C’est un Hexen-Comme FPS, avec d’énormes cartes tentaculaires, tout un tas de armes, un éventail de types d’ennemis et quelques nouvelles idées originales du genre.

En trois chapitres, comme tous les jeux de ce type devraient l’être, les 21 cartes du jeu sont réparties entre celles-ci via trois hubs. Chaque hub possède une collection de portails, déverrouillés en accomplissant des tâches dans l’un ou l’autre, et se précipitant entre eux tous à mesure que vous trouvez des clés, de nouvelles capacités, etc. ça lui donne un petit goût de métroïde parmi les combats et l’exploration frénétiques au rythme effréné.

Trésor enfoui

Cet article est initialement paru sur Trésor enfoui, un site qui chasse d’excellents jeux inconnus qui ne se font pas remarquer ailleurs. Vous pouvez soutenir le projet via son Patreon.

Ce que j’aime vraiment ici, c’est que Mains de nécromancie ne se sent pas retenu pour Hérétique et Sorcières, mais plutôt inspiré par eux pour ensuite être sa propre chose. Donc, comme vous l’espérez, il y a un mélange de combats à distance et rapprochés, avec une épée et une boule de feu dans votre formation de départ, puis de plus en plus étendus au fur et à mesure que vous progressez. Vous trouvez un sort de tourbillon qui vous permet de déclencher des mini tornades, qui font reculer les ennemis et, s’ils sont coincés contre un mur, leur enlève vraiment la vie. Il y a une baguette de glace gelée, une faux d’une puissance plutôt impressionnante et même un pistolet lorsque vous vous enfoncez assez loin.

Les ennemis sont un mélange incroyable, avec des bestioles effrayantes, des sorciers flottants maniant la magie, des chauves-souris volantes (qui ne sont pas incroyablement ennuyeux !), et des golems piétinants. Au chapitre 2, ce même gang est rejoint par toutes sortes de bestioles encore plus meurtrières, jusqu’à ce que les combats deviennent un barrage fou de couleurs et de sang.

Un éventail d'ennemis attaquant tous en même temps dans Hands Of Necromancy.

Capture d’écran: Équipe HON / Kotaku

Tout est en 2.5D, mais avec de très jolis éclairages, le tout construit dans GZDoom. Le pixel art sur les conceptions de créatures est fantastique, et bien que le jeu penche trop vers des environnements sombres, les lieux sont détaillés et intéressants à explorer. Et plus important encore, la conception des niveaux est de premier ordre, axée sur de vastes lieux à explorer, regorgeant de chambres souterraines, de cryptes en forme de labyrinthe et de villes remplies de puzzles.

Votre personnage, lui-même un sorcier maléfique, n’est pas un héros, cherchant ici à élargir son éventail de capacités et se battant non pas pour survivre, mais parce que vous voulez juste vous battre. Cela n’a évidemment pas un impact énorme sur l’expérience, jusqu’à ce que vous vous en souveniez lorsque vous prenez une arme puissante et laissez échapper un caquetage méchant.

Oh, et au fur et à mesure que vous progressez, vous gagnez la capacité de vous transformer en différents types d’ennemis, y compris le petit serpent, le golem percutant et une bête à cornes ressemblant à un diable. Cela peut être utilisé pour résoudre des énigmes et trouver des secrets, mais aussi simplement pour se battre d’une manière différente. Je ne pense pas avoir déjà vu un FPS donner au personnage la possibilité de se transformer en ennemis, et c’est une idée tellement splendide.

Un croissant de lune se lève au-dessus d'une ville dans Hands Of Necromancy, alors que mon poing de golem frappe.

Capture d’écran: Équipe HON / Kotaku

Le jeu estime une durée de jeu de 7 heures, ce qui est complètement dingue. J’ai passé presque autant de temps sur le premier chapitre, explorant tous les coins et recoins, essayant de trouver des secrets et m’amusant. Je suppose que vous pourriez le parcourir beaucoup plus rapidement, mais cela semblerait un tel gaspillage.

C’est un truc formidable, un jeu qui aurait absolument pu sortir avec le fantasme du milieu des années 90 de Raven Softwarey tireurs et retenu. (Bien que les gens auraient été mystifiés par la technologie d’éclairage.) Certes, Tu peux recevoir Sorcières pour un dollar cinquante à l’heure actuellemais il y a de fortes chances que vous l’ayez déjà fait. Mains de nécromancie est un ajout bienvenu à ce pli, et les développeurs L’équipe HON est devenue un nom suivre.

Cet article est initialement paru sur Trésor enfoui. Alors que les budgets des gens sont serrés, le projet de mettre en lumière des indies totalement inconnues a du mal à être soutenu, alors s’il vous plaît, envisagez d’aider le Patreon ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published.