Les hauts fonctionnaires de la Tour de France ont été vues traînant des manifestants contre la crise climatique dans un fossé lors de la 10e étape de la course de Morzine à Megève.

En dépit d’être enchaînés autour du cou, un petit groupe de jeunes manifestants a été traîné hors du parcours de la course par des officiels du tour. A environ 36 kilomètres de l’arrivée, sur un tronçon de route rectiligne, les manifestants se sont assis sur le parcours et ont déclenché des fusées éclairantes rouges. L’échappée de l’étape et le peloton ont tous deux été arrêtés jusqu’à ce que la route soit dégagée.

Les militants pour le climat du mouvement Dernière Rénovation ont déclaré: “Puisque le gouvernement ne se soucie pas de la crise climatique, nous devons venir reprendre le Tour de France pour recentrer l’attention sur ce qui compte pour notre survie. Nous devons faire réagir notre gouvernement alors qu’il nous conduit à l’abattoir.

“La perturbation non violente est notre dernière chance d’être entendue et d’éviter les pires conséquences du réchauffement climatique”, a déclaré le groupe.

Les organisateurs du Tour de France, ASO, ont refusé de commenter la manifestation. Commentant la scène sur une moto en course, Sir Bradley Wiggins a déclaré aux téléspectateurs d’Eurosport: “Ça partait vraiment. C’était assez fou. Beaucoup de gens se sont mis en colère, certains directeurs sportifs sont sortis des voitures, ont mis une botte dedans. »

Le groupe Dernière Rénovation a été responsable d’une interruption à l’Open de France de tennis, lorsqu’une manifestante a sauté sur le court et s’est attachée au filet, portant un T-shirt disant : “Il nous reste 1 028 jours”. Lors de la manifestation du Tour, ils ont été vus portant des T-shirts indiquant: “Il nous reste 989 jours”.

Le Tour a longtemps été la cible de protestations, mais cela s’est produit dans le contexte des organisateurs de la course s’engageant à réduire leur empreinte carbone. Le road book de cette année, le manuel remis à tous ceux qui travaillent sur la course, précise que le Tour est “résolument engagé à être une organisation de plus en plus éco-responsable”.

En 2020, lors de la tournée pandémique, la course a été critiquée par des maires “verts” récemment élus dans certaines grandes villes de France. Le maire de Lyon, Gregory Doucet, a décrit le Tour comme “macho et polluant” et dépourvu de conscience environnementale, et il y a eu de multiples appels pour que la course réduise davantage son empreinte carbone.

Tadej Pogacar attend le redémarrage de la course après les manifestations
Tadej Pogacar attend que la course reprenne après les protestations. Photographie: Gonzalo Fuentes / Reuters

Le résultat final de la course elle-même a été mis en doute lorsque l’équipe UAE Emirates du leader de la course Tadej Pogacar a été touchée par deux tests positifs au Covid-19, 48 heures seulement après que tous les coureurs du peloton ont été testés et déclarés indemnes du virus.

George Bennett, l’un des principaux coureurs de soutien en montagne du champion en titre, et son coéquipier Rafal Majka, ont tous deux été testés positifs mardi matin à Morzine. Bennett s’est retiré de la course tandis que Majka a été autorisé à continuer à courir au motif qu’il était asymptomatique.

Samedi, un autre membre de l’équipe de Pogacar, Vegard Stake Laengen, a également été testé positif et s’est retiré. L’équipe de huit hommes avec laquelle Pogacar a débuté à Copenhague est désormais réduite à six, la suite de Majka étant incertaine.

“Conformément à nos protocoles internes, Majka a été testée pour le Covid-19 et a renvoyé un résultat positif ce matin”, a déclaré l’équipe des Émirats arabes unis dans un communiqué.

“Il est asymptomatique et analyse son PCR, [we] a découvert qu’il avait un très faible risque d’infectiosité, similaire au cas de Bob Jungels [the AG2R Citroen rider who tested positive in Copenhagen] plus tôt dans la course. » Le coureur australien Luke Durbridge (Team BikeExchange) a également été testé positif et a été retiré de la course.

ASO a proposé de restreindre l’accès des médias aux bus des équipes, ou au paddock, précisant que “seuls les représentants de l’UCI (jury, commissaires, antidopage), le personnel des équipes et le personnel de l’organisation supervisant les équipes auront accès au paddock ”. L’accès aux lignes d’arrivée, pour les médias, reste inchangé.

Magnus Cort Nielsen de l’équipe EF Education-EasyPost a remporté l’étape dans une photo-finish de Nicholas Schultz, un coéquipier de l’absent Durbridge. Lennard Källa, de Bora Hansgrohe, l’une des échappées de la journée, s’est déplacé à moins de 11 secondes du leader de la course Pogacar mais devrait reculer dans les prochaines 48 heures, ce qui comprend des arrivées au sommet à l’Alpe d’Huez et au Col du Granon.

Leave a Reply

Your email address will not be published.